Bitcoin → Monnaie du futur ou monnaie de singe?

Bitcoin → Monnaie du futur ou monnaie de singe?
User Rating: 0 (0 votes)

Bitcoin, monnaie du futur ou monnaie de singe?

Logo de Bitcoin

Logo de Bitcoin

Même si c’est peut-être la première fois que vous en entendez parler, l’argent virtuel Bitcoin existe depuis le 3 janvier 2009. Créée originalement par un (ou des) développeur(s) sous le pseudonyme de « Satoshi Namamoto », cette devise numérique a pour but de faciliter les échanges d’argent en les libérant du joug des grandes banques centrales. En effet, cette monnaie ne relève d’aucune autorité, et l’argent est créé par les serveurs informatiques, à la demande. C’est presque trop beau pour être vrai. Mais regardons-y donc de plus près.

Les avantages de cette monnaie sont bien réels. En quelques minutes, un vendeur de pipes sculptées à la main au Kamouraska peut se mettre à accepter les paiements en ligne, sans avoir besoin de demander des autorisations ni de remplir un tas de paperasses bancaires. Certains soulignent que ce pourrait être particulièrement utile pour les pays en voie de développement, qui n’ont pas toujours les mêmes « facilités » bancaires que nous. Trouver un bureau de change dans certains racoins de la planète peut s’avérer difficile. Internet aussi, me direz-vous… mais c’est un autre débat. Il n’y a pas de frais non plus. Vous pouvez faire des dons aux gens qui « font fonctionner le réseau » selon Bitcoin.org, mais sans plus. Sur le site, on vous suggère de déclarer vos gains à l’impôt, mais je doute qu’on ait déjà entendu parler de ça chez Revenu Québec et Revenu Canada. Bref, le rêve de tous, s’affranchir des frais toujours grandissants des institutions financières! Et c’est très simple d’utilisation en plus. Vous installez d’abord un logiciel gratuit* sur votre ordinateur ou votre appareil mobile Android (évidemment, Apple ne veut pas entendre parler des gens refusant de leur verser 30 % sur tout). Puis, vous pouvez partager votre « clé » fournie dans le logiciel à vos clients et leur dire de vous virer les bitcoins dans votre compte. Le client entre votre clé dans son logiciel, le nombre de bitcoins, appuie sur le bouton et… Tadam! Aussi simple que ça. Mais ne perdez pas votre ordinateur sans avoir fait une copie de sauvegarde par contre… car il n’y a aucun mot de passe ni nom d’utilisateur, ni de confirmation de courriel et aucun représentant n’ira chez vous (pas besoin de faire le ménage donc).

C’est bien beau tout ça, mais on se demande instinctivement « où est la pogne »? Et bien, il y a quelques trous ici et là dans ce monde merveilleux. Tout d’abord, il y a aussi des vendeuses de pipes, taillées avec autre chose que la main en toute illégalité, qui peuvent utiliser ce réseau pour éliminer des preuves de leurs activités illicites. Marchands de drogues, fraudeurs d’asphalte, maires de municipalités et revendeurs de tout acabit se feront donc une joie d’utiliser un tel réseau.

Il y a aussi le fait que, puisque ce n’est pas encore tout à fait réglementé**, aucun fournisseur de porte-monnaie virtuel ne vous donne de garantie contre la fraude. Les bitcoins peuvent être échangés contre de l’argent réel sur des sites d’échange tel Mt.GOX, ce qui fait que les bitcoins ont une valeur en dollars réels. Au moment d’écrire ces lignes, ils valent environ 75 $ US. Mais cette valeur est extrêmement volatile et peut gagner ou perdre un énorme pourcentage de sa valeur très rapidement. Voilà pourquoi certains perçoivent le phénomène comme une arnaque de type pyramidale (aussi appelé système de Ponzi). Durant ses 4 premières années d’existence, la monnaie a d’ailleurs connu plusieurs soubresauts, dont le dernier remonte à la semaine passée. Le 10 avril 2013, la pièce d’or intangible est ainsi passée de 266 $ à 105 $. Voilà qui a fait énormément jaser. Pas ici parce que c’est peu connu, mais ailleurs dans le monde, ce fut un choc.

Chris Roberts, professeur de développement économique et politique publique écrivait ceci à propos des bitcoins dans cet article de Techcrunch du 14 avril :

« Ce serait vraiment quelque chose si des gens intelligents avait choit d’investir plus leur confiance dans un système monétaire construit et géré principalement par des hackers anonymes, qu’ils l’ont fait dans des systèmes monétaires conçus et géré par les gouvernements du peuple, pour le peuple. Heureusement, nous n’en sommes pas là. »

Bon, ça a le mérite d’être clair. Disons que les économistes n’aiment pas beaucoup le concept. Avouez qu’ils ont raison de se questionner. En effet, les bitcoins ont été conçus par des gens anonymes qui ont disparu de la « communauté » qui gère le concept (Bitcoins.org). Le plus gros site d’échange de bitcoins est Mt.GOX, dont le nom est en fait tiré de son utilité précédente : Magic: The Gathering Online Exchange, un site pour faire l’échange de cartes de jeu. Magic, le jeu de geek niveau 99. Même moi je n’ai jamais joué, c’est vous dire…

On doit également tenir compte du risque bien réel d’attaque de pirates informatiques sur les sites d’échange, ou même sur votre ordinateur pour voler les pièces virtuelles. Avant, il fallait toute une équipe, du matériel, des armes, etc. pour s’attaquer à une banque. Maintenant, un ado de 15 ans calé en informatique, dans son sous-sol, pourrait devenir riche en quelques secondes. D’ailleurs, le site Mt.Gox a été victime d’une attaque en 2011. La valeur de la devise était alors passée de 30 $ à quelques sous. Mais elle avait ensuite rapidement remonté lorsque l’incident fut réglé.

En résumé : si j’étais vous, j’attendrais avant d’investir mes REER en bitcoins. Mais si vous avez des pipes à vendre…

Patrice Côté

*La liste est sur le site de Bitcoins

**Le réseau américain contre les crimes financiers à émis des recommandations, mais guère plus.

Développeur logiciel. Chroniqueur techno à Radio X2 Rock 100.9 avec Babu, Marcotte et Associés ainsi qu’à CHOI 98.1.
Québec, CA · mes2cents.wordpress.com

4 Comments

  1. J’avais entendu parler de cette invention et j’étais pas trop sûre… tu viens de me convaincre!

  2. Intéressant comme concept. Pas encore sûr que ça va tenir le coup encore bien longtemps mais qui sait… On disait la même chose des impôts en 1945… O_o

  3. J’en savais très peu sur le concept, merci pour l’article, très instructif ! On va regarder ça d’un oeil averti disons.

  4. Ça fait environ 1 an et demi que je « mine » des bitcoins, en achètes et en vends.

    J’ai longtemps surveillé le bitcoin pour vous dire que c’est une monnaie qui va durer à coup sûr.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*