Diverses expériences avec le service à la clientèle

Diverses expériences avec le service à la clientèle
Diverses expériences avec le service à la clientèle
User Rating: 0 (0 votes)
Ah, le fameux soutien technique! (Source : QuickMeme)

Ah, le fameux soutien technique! (Source : QuickMeme)

Durant mon adolescence jusqu’à ma première année d’université, j’ai beaucoup travaillé dans le milieu du service à la clientèle : un buffet chinois douteux, Bizou, Ardène, Naturiste, etc. Tous ceux qui me lisent ayant déjà eu un contact privilégié avec le public savent que c’est loin d’être facile tous les jours. J’ajoute aussi que les collègues ne sont pas toujours gentils ou qu’ils ne sont pas des lumières. Je lis régulièrement des expériences vécues sur les sites notalwaysright.com et notalwaysworking.com et ça me rappelle constamment plein de perles que j’ai pu vivre. Pourquoi ne pas les partager? Ça fait toujours plaisir.

  • Je me suis faite invitée à sortir deux fois quand je travaillais chez Bizou : la première fois, le gars pensait que j’avais quarante ans (j’en avais vingt, c’est insultant rare) et la seconde fois, j’ai su que le gars avait un dossier judiciaire long comme mon bras… j’avais peur de sortir après mon quart de travail!
  • Mon expérience au Ardène de Québec a duré deux jours. Le premier était correct; le second jour, on m’a dit que je n’avais pas le look requis parce que je ne portais pas du beau maquillage et pas assez de bijoux Ardène. Ouch. De plus, j’ai dû travailler dix heures (au lieu des huit maximales) parce que les gérantes ne s’étaient pas entendues sur l’horaire de travail. Je suis arrivée le soir chez nous, les pieds massacrés, et j’ai appelé le lendemain pour donner ma démission.
  • La clientèle du Naturiste pense régulièrement que nous sommes des pharmaciens. C’est pourquoi je pouvais entendre tous les petits bobos possibles, comme cette dame qui avait une diarrhée chronique et cherchait un remède, ou cette femme qui pensait consommer des gélules afin de perdre du poids, mais sans faire aucun exercice, ou encore ce jeune homme qui se cherchait un produit afin d’effacer toute trace de pot dans son organisme avant un examen médical.
  • Une de mes meilleures expériences s’est déroulée au Toys ‘R Us de Québec. Alors que je m’occupais de la caisse, une charmante dame s’est pointée et a déposé un jouet et une carte de fête sur le comptoir. Je scanne le jouet et voilà que ma caisse m’indique qu’il est vendu 1 cenne. Ce n’est pas une erreur : c’est un code nous indiquant que le jouet doit être retiré du marché pour plusieurs raisons, entre autres s’il est dangereux pour un enfant. Comme j’informe la dame, j’assiste à la plus grosse crise de panique que j’ai pu voir, puisqu’elle était dans le magasin depuis trop longtemps et qu’elle avait enfin trouvé sa « criss de bébelle pour donner en cadeau ». Même lorsque mon gérant est venu l’escorter gentiment à la sortie, elle n’a jamais voulu comprendre que son jouet pouvait causer des blessures ou la MORT d’un enfant. Wow.
  • Encore au Toys ‘R Us, c’est un client inconnu qui a causé du tort à un autre. Je m’occupais des retours et des remboursements. Une cliente est revenue avec une boîte de legos pour se faire rembourser, et avec raison. En l’ouvrant, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un tas de sacs Ziploc jaunis remplis de vieux blocs legos n’ayant aucun lien avec son achat!

 

Vous avez sûrement vécu un cas similaire dans vos expériences de travail. Racontez-moi en commentaire!

Nord-Côtière de cœur et d’esprit, dévoreuse de chefs-d’œuvre et de navets en tout genre, avide lectrice de tout ce qui lui passe sous la main. Trois titres pimpants pour vous indiquer que la bloggeuse/critiqueuse/chialeuse que voici vous servira de fille des bois culturelle dans les méandres du 7e art et des belles-lettres.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*