Du baseball au Nunavut? Des joueurs de hockey en gougounes

Du baseball au Nunavut? Des joueurs de hockey en gougounes
User Rating: 0 (0 votes)

Le titre vous a fait rire? Moi aussi j’ai bien ri en l’écrivant. Imaginez si quelqu’un décidait d’installer un club de baseball au Nunavut. C’est ridicule, vous me direz. Pourquoi alors y a-t-il du hockey en Floride? À Tampa? À Phoenix? Tout aussi ridicule, n’est-ce pas? Pensez-y deux minutes : des patins sur de la glace lorsqu’il y fait 25 degrés en moyenne à l’extérieur.

Notre ami de tous, Gary Bettman

 

Bettman, 20 ans après

Lorsque Bettman a été désigné comme président de la LNH en 1993, il avait le mandat d’implanter ce sport aux États-Unis. Est-ce qu’il a réussi son pari? Je crois bien que oui, à 50 %. Le hockey y existe maintenant, mais dans le pari, est-ce que ces clubs devaient avoir atteint la rentabilité 20 ans plus tard? La question se pose.

Étiez-vous au courant que seulement 5 des 23 franchises américaines sont rentables alors que 6 des 7 équipes au Canada le sont? Si on fait le calcul, 64 % des franchises mangent leur fric. C’est RI-DI-CULE. Même les champions de la coupe Stanley de la saison 2011-2012 ont perdu de l’argent (Kings de Los Angeles, avec un manque à gagner de 2 millions de dollars).

Je ne suis pas un homme d’affaires (loin de là), mais je sais pertinemment qu’il faut plusieurs années avant qu’une entreprise de cette envergure puisse être rentable. Mais au bout de 20 ans, je crois que le niveau de ce qui est acceptable est dépassé depuis longtemps. J’ose espérer qu’il y a une limite à voir un individu, qui achète un club de hockey pour « s’amuser », perdre ainsi de l’argent chaque saison.

Mais de qui vient l’idée d’une expansion de franchises de hockey au beau milieu d’orangeraies? Quelle bulle au cerveau a pris à une personne d’implanter un SPORT D’HIVER dans le sud d’un pays dont la majorité de la population n’a jamais vu de neige de sa vie?

N’allez pas imaginer que je désire tant avoir un club de hockey à Québec. Mais force est d’admettre que ce serait beaucoup plus logique qu’à Tampa ou à Phoenix.

Les joueurs dans tout ça?

J’imagine que les joueurs aiment être au chaud, là où ils peuvent tranquillement se taper une partie de golf entre 2 matchs ou se la couler douce en gougounes sur le bord de la piscine avant une pratique.

Pensez-y deux minutes… un joueur de hockey… en GOUGOUNES! Des joueurs disent qu’ils aiment mieux être dans le Sud, loin des journalistes et du froid. OUCH! C’est le COMBLE de l’incohérence. J’accuse les joueurs d’être en partie responsables d’avoir dénaturé le hockey depuis 20 ans en démontrant un grand intérêt de jouer dans le sud des États-Unis plutôt que dans un marché naturel de hockey, soit DANS LE FRETTE, DANS LA NEIGE ET SUR LA VRAIE GLACE.

Les joueurs ont un gros wake-up call à faire. Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Je suis un passionné de technologie surtout les produits Apple, sarcastique, taquin, Guinness, heureux papa de deux filles que j’adore. TDAh. Je désire devenir Photographe un jour avec une Canon.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*