La société des blasés

La société des blasés
User Rating: 0 (0 votes)

Cesse d'avoir une vie ennuyeuse

Je m’ennuie. Je n’ai rien à faire. Mes amis ne sont pas là. C’est plate. Je voudrais être ailleurs. J’aimerais être dans le Sud. Je suis tanné.

J’entends ce genre de commentaire chaque jour. Mais pourquoi s’ennuie-t-on, au fait? Sommes-nous devenus des êtres si habitués d’être divertis que dès que nous ne le sommes plus, nous nous ennuyons? À l’époque, la télé répertoriait quelques canaux qui se comptaient sur nos doigts. Mais aujourd’hui, on en a des dizaines. Nous avons TOUS dit dans la dernière année : « Il n’y a rien à la télé! » OUCH! Il y a 80 canaux, je ne peux croire qu’il n’y a rien d’intéressant pour soi.

Je ne compte plus les dames qui sont entrées dans un magasin de chaussures et de vêtements et qui sont sorties les mains vides en disant « Ya rien de beau ». OUCH! Il y a des centaines de vêtements, de chaussures. Il n’y a vraiment RIEN qui vous plaît? VRAIMENT?

JE VAIS M’ACHETER UN CLOWN… non… je vais me tanner du clown aussi.

Je ne suis pas là pour juger, je suis probablement comme vous. Par contre, je commence à m’apercevoir que j’ai souvent besoin de nouveau dans ma vie, comme si j’étais incapable de me satisfaire de ce que j’ai. Je me crée des besoins… J’ai toujours envie du dernier gadget hot. Mais en ai-je vraiment besoin? ->NON<-

Le voisin gonflable

Vous savez, celui qui va toujours vous copier et chercher à avoir l’objet plus hot que le vôtre, plus gros, plus beau, plus récent, etc.? Nous avons tous un voisin gonflable, mais nous n’en sommes pas un. NONNNN, nous ne sommes jamais le voisin gonflable, hein? Sans blague, dites ça sans rire! N’avez-vous jamais éprouvé cette envie :

  • De vous sentir gratifié?
  • De vous différencier des autres et ainsi d’être accepté?
  • D’être valorisé devant les autres?
  • De refléter ce que vous êtes ou semblez être?
  • De plaire à la belle-famille?
  • D’être à la hauteur d’un statut social auquel vous n’appartenez pas?
  • D’acheter de l’attention?

Cet effet dure un temps. Un temps dont TOUT s’use. Nous finissons tous par nous blaser de la nouvelle bébelle après 2 mois. D’où vient ma question : Pourquoi sommes-nous tous blasés de tout aussi rapidement?

Je ne sais pas si poser la question c’est y répondre. Je vous laisse en juger.

Mais je crois que j’ai oublié l’essentiel… que le plaisir est aussi dans l’attente. Je me souviens encore des heures de plaisir que j’avais à découper les images des objets tant désirés dans les magazines et le catalogue Sears, que j’affichais ensuite bien en évidence près de mon lit. J’en rêvais… Il était là le plaisir. J’ai oublié ce sentiment depuis que je suis en moyen de m’offrir ces gadgets.

À l’avenir, j’essayerai de rêver longtemps avant d’acheter.

Je suis un passionné de technologie surtout les produits Apple, sarcastique, taquin, Guinness, heureux papa de deux filles que j’adore. TDAh. Je désire devenir Photographe un jour avec une Canon.

2 Comments

  1. Nous sommes une société de consommation rapide. On consomme et se tanne à la même vitesse que la junk food s’ingère et se digère.

  2. J’ai l’impression que c’est parce que nous ne sommes plus en mode survie comme l’étaient nos grands-parents et même nos parents. Les gens qui ont peu de moyens ne sont pas aussi blasés que les gens en moyen et savent s’amuser d’un rien. À force d’être surstimulés, le calme nous fait peur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*