Moi, la végétarienne hypocrite

Moi, la végétarienne hypocrite
User Rating: 0 (0 votes)

La vie est remplie de contradictions, et j’en suis une moi-même.

C’est vrai, et à plusieurs niveaux, mais aujourd’hui, mes petits Freud en puissance, concentrons-nous sur l’alimentation. J’ai du mal à accepter qu’on tue un animal pour que je me nourrisse, mais en même temps, c’est tellement bon du bacon! Je mange très peu de viande, mais je ne suis pas encore capable de passer au végétarisme.

Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis une personne sensible en ce qui a trait aux animaux. Oui, j’aime regarder des films d’horreur, mais quand il s’agit d’une émission sur la nature où on voit un guépard chasser sa proie, je change de poste illico presto, avec le cœur en peine. Je sais, le guépard doit se nourrir, c’est une question de survie.

Mais justement, l’Homme, lui, peut survivre sans tuer. On peut s’alimenter sainement, de façon équilibrée et être en santé sans faire de mal aux animaux. Il faut que je l’avoue, je mange de la viande par plaisir. Mon plaisir passe avant la vie d’un être vivant. Je vous vois venir, les carnivores invétérés, à me sortir la théorie de la carotte qui souffre peut-être elle aussi. Mais une carotte, ça ne rapporte pas le bâton quand on lui lance et la flatter peut être assez ordinaire comme sensation. Et je l’ai dit d’emblée, je suis hypocrite.

Nous avons tous nos limites. On mange du chien et du chat en Chine (pas partout, mais ça existe), on mange du cochon dinde au Pérou, et ailleurs, on mange des insectes (ici, on ne fait que les tuer). Pour ma part, j’essaye de ne pas manger de bébés ni d’autres animaux cutes, comme le veau, l’agneau, le cochon de lait, le lapin, le cheval, etc. Alors pourquoi la poule, la vache et le porc doivent-ils se retrouver dans mon assiette? Hypocrite!

Babe, le petit cochon mignon, ou le si courageux Petit Poulet me donnent envie de ne plus manger  de viande. Si je vois un camion rempli de porcs sur la route, je suis incapable de manger du porc pendant des jours. Si je devais tuer moi-même mon repas, jamais je ne mangerais de viande. Paresseuse en plus!

(1995, source IMDB)

(1995, source IMDB)

Vous comprendrez que la chasse et la pêche ne font pas partie de mes activités. Les gens qui chassent et qui pêchent sont totalement conscients de ce qu’ils font, aucune hypocrisie là-dedans. Et l’animal chassé a eu la chance de vivre en liberté. Ce n’est pas le cas pour la majorité des viandes que l’on retrouve au supermarché, toutes préparées, emballées et prêtes à être cuisinées. On ne mange pas vraiment un animal mort qui a vécu en cage toute sa vie, on mange des cubes qui ont bon goût. J’achète parfois ma conscience avec de la viande biologique ou des œufs de poules en liberté. Ou je me dis que comparativement au lapin, le bœuf peut nourrir beaucoup de monde. Mais ma théorie ne fonctionne pas avec la poule. Alors, je me dis que la poule ne vivrait sûrement pas très longtemps en liberté. Et je voyage beaucoup. Je ne voudrais pas me retrouver sans rien pour me nourrir lorsque je suis à l’étranger… Bref, je cherche encore des raisons pour ne pas culpabiliser.

Pensez-y, une omelette au poulet c’est un péché gourmand qui consiste à manger la maman cuite dans ses embryons de bébés. S’cusez, fallait que j’ajoute au moins une blague sadique!

Sachez que je ne juge vraiment personne dans ce billet sauf moi. Manger de la viande ou pas, c’est un choix qui appartient à chacun. C’est juste que moi, j’ai de la difficulté à m’assumer, d’un côté comme de l’autre. Peut-être qu’un jour je vais faire le saut ou finir par achever ma conscience, qui sait? En attendant, je peux toujours me catégoriser de flexitariste, mais je trouve que végétarienne hypocrite me va mieux.

Pleine d’humour (surtout si je suis bourrée) et de contradictions (j’aime le thé et le café, le jour et la nuit, enfin vous voyez), je suis du domaine linguistique professionnellement (traductrice) et sentimentalement (mon amour du français est aussi grand que mon amour du polyglottisme). J’ai l’air érudit à sortir des mots à 100 $ comme « polyglottisme » (pas pire au Scrabble celui-là), mais je ris comme belette au mot « pet », et je me gausse quand ça rime en crime. Humblement ici pour m’amuser, expérimenter et divertir un peu. Aucune ligne directrice ou plan déterminé. Sur un nowhere rédactionnel. Folle de même.

2 Comments

  1. Si j’était toi je me précipiterais au V.H.A, le club des végétarien hypocrite anonyme. Il font un super méchouie pour fêté leur dixième journée sans viande. 😛 Sinon encore bravo pour vos texte mamzelle Ciboux.

  2. Je regarderai d’une autre façon mon steack haché la prochaine fois et j’écouterai avec peine le cri de douleur de la fritte sous ma dent

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*