Sept milliards de personnes sur Terre

Sept milliards de personnes sur Terre
User Rating: 0 (0 votes)

veryhilariousJe suis tombée sur cette image il y a un an environ, et depuis ce temps elle m’accompagne partout. Elle est imprimée et épinglée à mon babillard au travail, et je la regarde tous les jours. Surtout les mauvais jours.

On a tous nos mauvais jours où la population mondiale nous énerve, où on a juste envie de se coucher en boule dans notre lit et s’éloigner de la société une journée entière. Plusieurs me diront que c’est bien du chialage de fille, mais je connais plusieurs hommes qui sont du même style.

La société est ainsi faite : individualiste et je-me-moi. C’est sûr qu’il existe encore des gens altruistes, prêts à aider les autres. Je n’aime pas généraliser, même si c’est l’impression que je donne. Mais pensez d’abord à votre comportement : y a-t-il une journée dans votre vie, une seule, où vous n’avez jamais pensé à vous-mêmes et toujours aux autres? C’est dur, on le fait tous, moi-même la première.

C’est pourquoi, dans les journées où tout va mal, je regarde cette petite image toute simple. Elle me rappelle que je ne suis pas la seule sur Terre qui vit des moments difficiles. Et que la personne qui me fait chier en ce moment est une minuscule parcelle de la société, que ça ne vaut pas la peine de se torturer et de s’en faire pour si peu.

Un collègue de travail vous tombe constamment sur le dos? Pensez à votre soirée tranquille chez vous, avec votre conjoint(e), ami(e), enfants, etc.

Au contraire, votre tendre moitié n’est plus vivable depuis quelques jours? Faites une marche tranquille dehors, ou magasinez pour le plaisir. Éloignez-vous, et revenez plus calme.

Si une personne dans votre entourage vous tape sur les nerfs, pensez qu’en dehors de lui, il existe une vingtaine de personnes qui vous attendent, tout sourire, pour vous redonner un peu de bonheur.

Alors, laisserez-vous une seule personne gâcher votre journée quand il en existe sept milliards d’autres?

Nord-Côtière de cœur et d’esprit, dévoreuse de chefs-d’œuvre et de navets en tout genre, avide lectrice de tout ce qui lui passe sous la main. Trois titres pimpants pour vous indiquer que la bloggeuse/critiqueuse/chialeuse que voici vous servira de fille des bois culturelle dans les méandres du 7e art et des belles-lettres.

2 Comments

  1. C’est dommage que tu soies si loin de moi. Si je pouvais, je t’inviterais à passer une journée dans la maison d’accueil et de soin pour adultes polyhandicapés dans laquelle je travaille.
    Je suis sûr qu’après cela, tu relativiserais beaucoup de choses, et que tu changerais d’avis ou d’opinion sur bien des sujets. Notamment lorsque tu comprendrais que, même avec une conscience profondément altérée par le handicap mental, même incapable de parler, l’être humain est social et ne vit qu’en société… ou ne vit pas.
    Tous les adultes avec qui je vis ma vie professionnelle se soucient des autres, et ressentent leur souffrance et leur joie, à laquelle ils participent malgré tout avec très peu de moyens.

    • Je suis contente de voir que quelqu’un a une conscience sociale 🙂 Malheureusement de mon côté, beaucoup de mon entourage est négatif à propos de tout et de rien. C’est pour ça que j’essaie de me dire souvent qu’une seule personne n’a pas à gâcher ma journée par ses propos, et que pleins d’autres sont là pour me soutenir 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*