Third world problem in the first world

Third world problem in the first world
User Rating: 4.7 (2 votes)

20140206-131647.jpg

L’expression « First world problem » est plutôt populaire ces temps-ci…. Elle fait référence aux problèmes vécus par nous la population le-cul-bordé-de-nouille, dans notre quotidien « difficile » lorsque l’on n’a pas de réseau Wi-Fi ou encore lorsqu’il n’y a plus de café…

Par contre, qu’en est-il des « vrais » problèmes ? Je m’explique : Un enfant du tiers monde (third world) qui veut de l’eau, a la chance de prendre une longue marche de santé de quelques kilomètres pour aller puiser de l’eau tout à fait potable au puit installé au beau milieu de la nature sauvage par Unicef probablement et revenir en contemplant les animaux sauvages pour partager cette belle eau fraiche avec sa famille. Quel veinard ce petit Kirikou..

En ce qui me concerne, j’ai vécu la mauvaise aventure de voir mon alimentation en eau compromise par un gel de la canalisation (de la Ville) récemment. Quel malheur s’abbatant sur moi pauvre citoyen du « first world » ! Comment arriver à subvenir à mes besoins en eau et abreuver, laver mes enfants, mettre en marche le lave-vaisselle ou encore faire une lessive ?

Je ne pouvais même pas aller puiser de l’eau au puit du village… Il aurait été probablement gelé de toutes façons…

Qu’avais-je fait pour mériter ce malheur ???

Vous saisirez ici le sarcasme et l’ironie de mes propos. Je ne me considère nullement victime de la foudre des Dieux ou d’un mauvais destin. Nous avons des infrastructures et elle comportent des faiblesses.

Je dois me confesser toutefois: j’étais vraiment désemparé et pris de panique. Je ne voyais que le maheur et la tragédie de la chose. J’avais pourtant la chance d’avoir une maison chauffée avec Wi-Fi, ma blonde chez qui me « réfugier » (lire : me laver) et un voisin généreux me laissant utiliser son évier pour remplir mes réservoirs destinés à la cuve de toilette.

De quoi je me plaignais alors ? Je n’ai pas vécu de malheur… Mais j’ai le-cul-bordé-de-nouilles d’être né ici…. Je suis plus chanceux que Kirikou !

Note de l’auteur: ce billet a été rédigé et publié sur un iPhone, dans un endroit avec Wi-Fi gratuit !

source image: Kirikou.net

Gestionnaire paresseux et ami trop occupé. Toutefois il m’arrive d’avoir une bulle spatio-temporelle où je me retrouve avec une idée ou une observation. Les voici.

1 Comment

  1. merci à ma blonde @tracedeprincess pour l’inspiration du titre du billet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*