Tu peux aller te rhabiller!

Tu peux aller te rhabiller!
User Rating: 0 (0 votes)
Canal Blog

Canal Blog

Impolitesse : caractère de quelqu’un ou de son attitude qui va à l’encontre des règles du savoir-vivre (Larousse 2013).

À la suite de cette définition, êtes-vous en mesure de confirmer ce que vous pensiez de l’impolitesse? Est-ce que ça vous convient? Pour un dictionnaire aussi récent, je me demandais si les auteurs ont raison. L’impolitesse semble être une notion négative. Pourtant, dans la société d’aujourd’hui, c’est un trait de caractère tellement commun! Pourquoi est-ce que ce serait négatif?

Sans déconner, j’ai pensé écrire cet article à la suite d’un petit incident qui s’est passé à mon appartement. En rejoignant mon chum qui sortait du stationnement, un gros monsieur en boxer, la bedaine qui lui coulait sur les genoux, est sorti en beau tarbarnak très en colère sur son balcon afin de me lancer « Tu lui diras de pu se stationner icitte! ». Je l’ai regardé, l’air excessivement bête, puis je suis entrée dans l’auto. J’étais carrément… enragée.

Est-ce que ce serait dur de sortir (habillé de préférence) et de demander poliment si la prochaine fois, on pourrait se stationner d’un autre côté? Que la place est réservée, mais que nous ne le savions peut-être pas? Ciboire!

Je trouve que depuis tellement d’années, les gens sont devenus si individualistes, si près d’eux-mêmes qu’ils en oublient leur entourage.

Est-ce si dur de saluer une connaissance quand tu la croises?

Est-ce que ça te tuerait de me sourire et de me regarder dans les yeux quand je te parle? De ne pas regarder ton cellulaire et me texter dans la face?

Est-ce que le vouvoiement est mort et enterré en compagnie des « merci » et des « s’il vous plaît »?

Tous les jours, je côtoie l’indifférence, que ce soit de proches, de connaissances ou d’inconnus. En une journée, je vois des imbéciles finis colons pas de classe osties de caves couper dans le trafic, j’entends mes voisines du dessus piocher à 22 h quand je me couche, je sens l’indifférence de mon entourage à ce que d’autres veulent dire. C’est dur de vivre dans une société qui oublie qu’un petit sourire, ça fait chaud au cœur. Et qu’une insulte gratuite, ça fait super mal.

La prochaine fois, pensez à la personne qui croisera votre chemin. Ce sera peut-être un collègue, un ami, votre mère, votre copain, un parfait inconnu. Cette personne va peut-être vous parler. Va peut-être vous demander un service, ou vous poser une question, ou vous mentionner tout simplement quelque chose. Qu’est-ce que vous allez faire? Arrêter de penser à votre petit monde et lui donner un peu de votre attention, ou l’envoyer carrément chier?

Donc, la prochaine fois, le gros tout nu, habille-toi, crisse-toi un sourire dans la face et ose nous demander poliment de nous stationner plus loin. Le monde s’en portera mieux, et mon agressivité inutile va rester dans son coin.

Nord-Côtière de cœur et d’esprit, dévoreuse de chefs-d’œuvre et de navets en tout genre, avide lectrice de tout ce qui lui passe sous la main. Trois titres pimpants pour vous indiquer que la bloggeuse/critiqueuse/chialeuse que voici vous servira de fille des bois culturelle dans les méandres du 7e art et des belles-lettres.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*